L’écriture chez les enfants précoces

Publié le Publié dans Etudes graphologique

Il n’est pas rare de constater que les enfants précoces ont des difficultés à l’écrit, plusieurs explications à cela.

L’enfant à haut potentiel est pressé, rapide, sa réflexion est vive, parfois en effervescence et l’écrit est une contrainte : l’acte d’écrire n’est pas un mode d’expression suffisamment rapide pour lui permettre d’exprimer la profusion de sa pensée et de ses idées.

L’enfant à haut potentiel saute souvent des classes : il en résulte que son développement psycho-moteur n’est pas toujours en phase avec son développement intellectuel. Le décalage ne lui permet pas toujours de suivre le rythme exigé à l’écrit dans la classe dans laquelle il se trouve.

C’est un enfant paradoxalement qui est souvent un peu « paresseux ». Vif et rapide, il ne souhaite pas s’attarder ou consacrer du temps à certaines tâches qui ne l’intéressent pas ou l’ennuient. L’écriture en fait partie. Il « sabote » donc un peu ce type de tâche, et s’exécute mais souvent sans enthousiasme. C’est pour lui une contrainte.

Pour ces raisons c’est un enfant qui a un peu de mal avec la discipline et qui plus qu’un autre a besoin d’un cadre bien défini, des objectifs clairs, bien cadrés. C’est dans ce type de cadre qu’il pourra progresser. Sans repère, il peut avoir en effet de grandes difficultés à suivre le rythme scolaire (approche souvent intuitive et globale).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *